Open Swim Stars Paris

Ce week-end, les amateurs de l’eau libre étaient de sortie à la Villette.
Samedi avait lieu le 5km depuis Pantin jusqu’au bassin de la Villette. Olivier Noel (alias « Open Swimmer ») nous raconte:

Une petite délégation du NST (7 triathlètes) était présente samedi 17 juin au départ du 5 kms de l’Open Swim Stars à Paris.
Deuxième participation pour ma part, avec la ferme intention de faire mieux que l’an passé (1h22′). Ce qui, à priori était rendu facile
vu les conditions météo de 2016. L’inconnu résidait alors dans le changement de parcours.
En juillet dernier on partait en gros de la géode pour rejoindre et faire 4 tours du bassin de la Villette. Cette fois, départ du bassin de Pantin
situé 3 kms en amont du bassin d’arrivée. Le parcours dans le canal de l’Ourcq consiste donc à faire un tour du bassin de départ, 3 kms de quasi
ligne droite dans le canal et un tour du bassin d’arrivée.
260. C’est le nombre de kms bouclés à l’entraînement, entre le 1er janvier et ce 17 juin. De quoi vous donner le tournis dans une piscine de 25m.
Jeudi 15 juin : reconnaissance du nouveau parcours en VTT, histoire de repérer les passages aux kilomètres.
– 1er km à la sortie du bassin de Pantin
– 2ème km aux anciens moulins (en gros le périph)
– 3ème kms à la Géode
– 4ème kms à l’entrée du bassin de la Villette
Vendredi 16 juin : retrait du bonnet
On peut dire que je m’étais imprégner des lieux
Samedi : la course.
La température de l’eau est annoncé aux alentours de 24°. Je fais comme grosse majorité, je prends ma combi (sans manche), puisqu’elle est autorisée.
Et même si je me suis entraîné à nager sans (c-a-d sans pull en langage triathlète), ça représente un confort et une sécurité.

Avec Will et Damien, on zappe les navette, et décidons de rejoindre à pied la zone de départ. (pipi à côté du Zénith à l’abri des regards. On arrive les premiers, une bonne heure avant l’heure H.
En attendant le départ , hydratation, assis à l’ombre, sur le marche-pied arrière de la fourgonnette des secours.
Vingt avant le départ enfilage de la combi et dépôt des petits sacs à la consigne.
Briefing : blabla dont on ne capte pas un mot.
Mise à l’eau. Départ dans la foulées.
Plus de 500 pingouins devant les yeux ébahis des promeneurs du samedi, venus chercher un peu de fraîcheur dans le parc de la Villette.
C’est quand même un peu la baston pendant quelques centaines de mètres pour se faire un place dans le trafic.
Je suis parti vite pour me dégager du gros de la troupe ; une fois le rythme pris plus question de craquer. Je constate au premier km qu’il n’y a pas grand monde
devant moi ; c’est plutôt bon signe.
Deuxième kilo. OK. J’avais prévu de regarder mon chrono au passage de mes points de repère ; je n’en fait rien, les sensation sont bonnes, ça risquait de me déconcentrer plutôt qu’autre chose.
Géode. J’attaque le 4ème km. Lors de mes quelques cycles de bras en crawl POLO, j’aperçois, au loin,  l’entrée du bassin de la Villette. Petit coup de barre. Je me recentre sur la technique.
L’entrée dans l’aire d’arrivée me redonne un coup de fouet. Toutefois, je fais la dernière ligne droite (les 500 derniers mètres) au train, sans pouvoir accélérer, et laisse passer passer
trois concurrents.
Portique d’arrivée en vue. Bien toucher la plaque avec la paluche pour être classer.
Aussitôt je regarde ma montre : 1h11’42 » (temps officiel 1h11’31 »).
Sortie périlleuse de l’eau avec des échelles mal fixées (on va dire le seul point faible de l’organisation).
Une charmante dame me passe une médaille au cou (j’ai du arriver trop tôt pour avoir les félicitations de Camille Lacourt).
Peu de temps après les résultats sont affichés (c’est à signaler, car trop rare)
48è sur 490 classés et 6ème des 51-60ans)

Bilan
Points positifs
– 11 minutes de moins que l’an passé (ça reste difficilement comparable)
– l’entraînement ça paye (du moins celui auquel je me suis soumis)
– de la confiance engrangée pour mes prochaines courses en eau libre
– 1er du NST (si, quand même)
Points négatifs
– Quelques coups de moins bien durant l’épreuve (surtout au 4è km)
– Les trois places de perdues dans la dernière ligne droite
– Paradoxe, des questions quand même quant à une participation sur un 10kms

NB : le résumé de la course en elle-même est plus court que le reste. Normal 90h d’entraînement pour 1h11′ de course.

William nous raconte aussi son 5km:

Perso, loin d’avoir le foncier d’Olivier, mais vu les conditions météo et une eau à 24 degrés je me lance sur ce 5kms sans enjeu si ce n’est nager en maillot de bain.
Alors l’aller à pied fut très sympa en maillot de bain/basket.
Limite à poil quoi. Quelques regards en coin de la gente féminine plus loin (un peu de flatterie) nous voilà arrivés les premiers avec Damien et Olivier.
Une heure de discussion plus tard il est temps de tester l’eau.
Et bien parfaite, aucune sensation de froid , il est temps d’en découdre. Camille Lacourt nous lance un petit coup de corne de brume et voilà la lessiveuse lancée pendant le premier kilo, assez vite je me retrouve seul devant un petit groupe et le rythme est bon pour moi.
Pas de crampe 😜
Tout est au beau fixe jusqu’à l’arrivée du bassin de la Villette au niveau du pont levant, là mes bras commencent à réclamer une trêve et la fameuse sensation d’appui et de glisse se transforme en simple battage de flotte. Plus de jus mais ma lucidité me permet de voir que je suis à 4250m en 1h05.
Du coup grosse joie me disant que 800 en 10min c’est dans mes cordes …. même si les mecs en combi commencent à me doubler par paquet. J’y crois mais mes muscles eux me lâchent (pas de foncier dommage). Le retour du fond du bassin vers l’arrivée est terrible deux fois je dois me mettre sur le dos pour relâcher un peu. J’essaye de sprinter mais plus rien. Résultat: 1h20 soit 155ème sur 490, pas si mal!
J’ai eu droit à la médaille par Camille Lacourt, punaise il est grand le monsieur…
Bonne balade que je referai en plus court et plus rapide pour le tri de Paris et là tout le monde sera sans combi (si la température reste la même).

Au programme dimanche, il y avait le 1km, le 2km et le 2km avec palmes.
Voici le récit de François:

Nous étions 4 du club inscrits sur le 2km. Personnellement, je sais que je ne suis pas un bon nageur donc je me place au milieu du groupe au départ. Le départ est lancé! La machine à laver aussi et cela va durer jusqu’au 2 bouées au niveau de la Rotonde (à 500m du départ) séparée de 30/40 mètres. Ça frotte et là je sens quelques choses forcer sur mon bras. Je viens de me faire arracher ma montre qui repose maintenant au fond du bassin. C’est comme ça, il faut continuer. Le deuxième kilomètre est un peu plus calme que le premier mais ça continue à bien frotter. Je prends les extérieurs pour être un peu tranquille et pouvoir allonger les bras.

La balade était quand même sympa. J’ai bien aimé de voir ce quartier où je cours souvent mais depuis un autre point de vue.

Le détail des résultats ci-dessous:
5km scratch / 5km par catégorie
2km scratch / 2km par catégorie

Bravo à Olivier qui fait 6ème de sa catégorie sur le 5km et à Elitsa qui fait 2ème de sa catégorie sur le 2km!

Publié dans Résultats | Marqué avec | Laisser un commentaire

L’Aquarentec

Ce week-end, Clément Maleskevitch était de retour de sa Bretagne pour l’Aquarantec, voici son récit:

Enfin nous sommes le 10 juin, date de l’Aquarantec. C’est mon objectif de l’année, c’est un Aquathlon qui se déroule dans ma belle petite ville bretonne de Carantec avec 900m de Natation et 7 km de course.

Le départ est à 18h45, horaire un peu inhabituelle mais qui me convient très bien. Deux heures avant, j’arrive sur le site… Le cadre et les conditions sont magnifiques. Je croise beaucoup d’amis de longue date. Pour faire simple, je me rends compte que je connais la moitié des organisateurs/bénévoles et que je suis un des seuls Carantécois participant. La pression monte car beaucoup me reparle de la course que je gagnais tous les étés… il y a 20 ans… Aie! Et cela fait 15 ans que j’ai arrêté le sport… Ouille!

Je profite de l’échauffement pour faire le repérage du parcours Nat et je vois très vite qu’il y a une erreur d’au moins 100 m (en plus) sur le tracé initial, ce qui n’est pas pour me déplaire! Par contre la partie CAP n’a pas changé… 7km où il y a l’équivalent de 4 fois la côte d’Agnès Sorel, 2 petits murs et 2,5 km de chemin niveau trail de petite montagne. Je sais que je suis encore un peu juste pour ce genre de parcours…

 Il est temps d’enfiler ma belle trifonction bleu. Je me dis que ma seule chance est de faire le maximum en Natation et de fermer les yeux!

18H50! Le départ est donné, je me fais éjecter violemment dès les premières foulées par les deux qui m’entourent, je décide de plonger avec les coudes en avant (pardon). Apres 10 secondes de bouillon, les choses se tassent mais au 100 m petit moment de doutes car je sprint toujours avec un de mes concurrents. Je ne lache rien et 50 m plus tard je le vois se mettre dans ma vague. A partir de ce moment-là j’essaies de ne plus me retourner, d’y aller (J’apprendrai plus tard qu’il participait seulement au relais… Outch).

La natation se passe bien, je me mets un peu dans le rouge car j’ai l’impression avec le clapot, qu’un groupe me suit mais en sortant de l’eau… personne! J’ai 100 m d’avance sur tout le monde! Je regarde ma montre et j’ai mis moins de 12 min au 1000m! Quel bonheur de profiter de la zone de transition seul, du coup je décide d’y rester 53 sec … Sniff! C’était le calme avant la tempête… car la CAP commence directement par un mur de 50m suivi d’une côte de 400m. Je fais de mon mieux, j’évite un gros point de côté et une petite erreur d’aiguillage mais je me fais doubler au 3ème km, juste avant la partie Trail. Mon acolyte est un cran au-dessus, je n’arrive pas à le suivre longtemps, je manque encore de coffre dans ces petits chemins. Les 15 minutes qui vont suivre me semblent interminables, heureusement qu’il y a la vue! c’est la baie de Morlaix! Aux dires des plus grand marins, l’un des meilleurs endroit pour apprendre à naviguer! Le premier et troisième du dernier Vendée Globe viennent d’ici.

Enfin arrive la dernière cote. En me retournant je vois le 3ème trop loin pour me rattraper ! Je savoure les derniers mètres ! Passe la ligne d’arrivée, salue le premier, le photographe me demande discrètement d’enlever le filet d’écume blanche qui s’écoule de ma bouche.. Je suis 2ème et heureux! Je visais le top 10… Je voulais faire 42min et 30 s, j’ai fait 42min et 29s avec 100m de plus…

Heureux et fière comme un poux! Vive Carantec ! Vive le NST ! Encore merci à tous pour l’émulation et conseils que vous m’avez apportés cette année.

L’article dans la presse locale ici.

Publié dans Résultats | Marqué avec | Commentaires fermés sur L’Aquarentec

VENTOUXMAN 2017

Ce dimanche 4 juin avait lieu le Ventouxman 2017. Après son annulation l’année dernière, il était très attendu par de nombreux triathlètes et coché sur le calendrier de nombreux membres du NST.

Ils étaient plus d’une douzaine à prendre le départ ce matin.

L’attraction phare de ce triathlon : la montée du Mont Ventoux. En attendant d’avoir les résultats finaux et peut-être (avec un peu de chance) quelques résumés à leur retour, voici leur temps dans la montée mythique de 21km à 7,5% de moyenne.

Enfin, pour ceux qui souhaiteraient avoir plus de détails sur les performances, c’est par ici: http://www.timingzone.com/ventouxman-2017/#

Mise à jour : Et comme aujourd’hui j’ai du temps, je vous assiste un petit peu. Voici les résultats du Ventouxman 2017.

Certains concurrents arrivent dans un mouchoir de poche.

Nouvelle mise à jour prévue une fois le temps d’arrivée d’Agnes publié.

Félicitations à tous.

A vos commentaires pour les uns et résumés pour les autres.

Publié dans Compétitions, Résultats | Commentaires fermés sur VENTOUXMAN 2017

Christophe et Will 2nd du Raid Nature 77

Le 23 Mai dernier, Christophe et Will prenaient le départ en binôme du raid de la police.

Au programme du canoë, du vélo et de la CAP.

Ils se classeront second en 1h14min28s de course à 3min27s du premier duo et 2min32s du troisième.

Je les laisse donner des détails sur la course si besoin.

Publié dans Résultats | Commentaires fermés sur Christophe et Will 2nd du Raid Nature 77

Triathlon de Saintes

Jérémy Cohen nous raconte:

Le 21 Mai 2017

Non je ne vais pas seulement raconter les 2h29min55s du triathlon de Saintes, je vais un peu raconter ma vie, si vous le voulez, allez directement à *** pour le récit du triathlon de Saintes.
En début de saison, j’avais plusieurs objectifs : faire un bon résultat à l’Etang des bois, faire Saintes avec un pote en détente, faire le triathlon M du lac d’Annecy et enfin le Natureman en octobre.

En Mars, on force sur l’entrainement et le genou droit couine : ménisque fissuré, chondropathie et syndrome fémoro-patellaire (beaucoup de mots compliqué pour dire que j’ai mal au genou). Une opération est envisagée (ce qui veut dire 3 mois repos total) et une saison compromise (la 2ème en 2 ans de triathlon : la faiblesse du type), un autre rdv est pris et là on parle kiné et 3 mois de repos, on va prendre ça, ça a l’air plus fun. Plus de course à pied mais la préparation s’axe plus sur le vélo (mon gros point faible). Je fais le XS de Fresnes 3km à pied ça pique mais j’avais payé (je ne suis pas radin je suis économe), 27ème/273 pas sûre que ça se reproduise un jour.

En avril on travaille toujours en kiné mai la CAP ce n’est toujours pas ça. En vélo, je vais plus vite sur l’anneau que l’année dernière (pas dur c’est vrai), il ne m’en faut pas plus pour penser que je peux aller rouler le 120km avec les mutants du NST dimanche. Le début ça va je tiens, une côte ok, deux côtes ça pique j’ai du mal à prendre la roue devant moi mais je reviens au forceps à chaque fois et puis vers le 80ème km rideau je n’avance plus. Pas grave j’avais prévu le GPS au cas où, je leur demande de me laisser là, tranquille en ballade mais non Titi tente de me ramener 3x dans le groupe, il est très gentil, trop gentil je veux qu’on me laisse tranquille lol. Je rentre à mon allure même en dessous à 27 c’est bien 27 aussi voir 25 km/h, c’est encore mieux.

L’Etang des Bois arrive à grand pas, je l’avais coché sur mon calendrier dès le début de saison. Mon premier triathlon de ma vie l’année dernière. Au bout de 300m au milieu du lac en brasse je ne pensais qu’à une chose, rentrer chez moi et arrêter ce sport débile où se taper dessus dans une eau froide et boueuse est une norme. A la fin de ce triathlon, une seule chose à retenir : le kiff. Le NST est partout ; en vélo ça encourage, sur le parcours CAP il ne se passe pas deux minutes sans croiser un membre du club : on est chez nous, que du bleu.

Je voulais revivre ça et me mêler au chambrage du club.

Raté je lâche mon dossard quelques semaines avant, j’ai repris la CAP une semaine avant mais je n’aurais pas été prêt.

Le triathlon de Saintes arrive et donc il faut tester mon genou sérieusement. Je cours j’accélère et ça passe, 2km rapide sur 5km je prends et je ne force pas plus, j’irai au mental.

Le vendredi, c’est mon vélo que je pars testé sur l’anneau de Vincennes. Sur le chemin je me fais percuter par une voiture, par un c**. Un accident ça arrive, me faire couper la route ça arrive, il m’avait sûrement pas vu ça arrive mais alors que je suis par terre le monsieur me dit : « Vous alliez trop vite » (la route est limitée à 50) et bien sûre sans descendre de sa voiture. Un vrai c** je vous dis. Il finira par descendre et s’excuser parce que je le lui fasse la remarque plusieurs fois. Plus de peur que de mal, quelques égratignures pour le vélo et moi. La prochaine fois j’irai peut-être sur l’anneau avec mon vélo dans le métro. J’ai fait 3 tours de vélo sans envie et je suis rentré. Pas les meilleures conditions de préparation…

*** Je prends le train le samedi 20 mai avec la pratique housse souple que le NST me prête (ça a son importance) et direction Angoulême chez mon pote Marc qui m’héberge et qui fera le triathlon M avec moi.

Arrivé le dimanche à 13h30 à Saintes, je stresse un peu car j’ai vu dans la semaine les temps de celui de l’année dernière, ça va vite.

Je rentre dans le parc à vélo et là je me demande où je suis, ça ressemble au salon du CLM. 70% de CLM et que de beaux vélos, de très beaux vélos. C’est simple je suis le seul à avoir un Btwin (il y a des très bons Btwin mais pas sûre que le mien soit un de ceux là).

La natation se fera dans la Charente, avec sur les ¾ du parcours le courant avec nous. Nous sommes 223 et au départ comme d’habitude ça tape, j’ai appris depuis et donc je tape aussi, c’est seulement mon 3ème triathlon (4 avec le XS) mais j’ai compris qu’il faut faire sa place, j’en prends aussi mais pas grave je fonce, je crois même en avoir mis une à mon pote Marc (désolé).

J’essaye de prendre les pieds de celui de devant sur le début mais un point de côté arrive rapidement. Je lâche sur la partie à contre courant et je retrouve des pieds sur le retour puis je lâche encore.

Je sors de l’eau et croise un concurrent à côté de moi avec qui j’avais discuté avant la course, il avait l’air fort (il finira 20ème d’ailleurs son nom me disait quelque chose, je viens de voir sur le net que monsieur avait fait Hawai en 10h35 en 2016) je ne dois pas être si mal. Je sors 39ème de l’eau en 20min 17s, merci le courant.

C’est parti pour le vélo (il me faut des chaussures de tri pour les accrocher au vélo), ils avaient parlé d’un parcours vélo vallonné et ce fut le cas tout en relance avec pas mal de vent latéral qui m’a sûrement permis de doubler des beaux vélos aux roues lenticulaires, j’adore doubler les beaux vélos. C’est long et j’ai mal aux bras je suis crispé et j’ai mal resserrer mes barre en le sortant de la housse, elle monte et je suis à chaque obligé de les redescendre. Je tente tout de même d’envoyer au maximum, ne sachant pas si je pourrai courir je fais comme si il n’y avait rien derrière. Mais comme toujours je me fais pas mal doubler, il faudra encore s’entrainer. Les deux boucles de 22,5km effectuées je descend du vélo en laissant les chaussures dessus, presque comme un pro, oui presque car trop prévoyant j’ai déscratcher au moins 800m avant l’arrivée.

Je pose le vélo, cette fois ci sans savoir où je me situe, je me suis fait doubler mais moins que d’habitude, 1h21min36s, 96ème temps vélo pour 33,2km/h. Je me verse la fin de ma gourde dessus, il fait si chaud 28 degrés à l’ombre. J’enfile mes chaussures sans chaussette (première fois) et c’est parti.

Petit groupe de 4, je me laisse griser et le premier kilomètre est parcouru en 4’20, je me calme laisse partir et les 2 suivants je cours en 4’40. J’essaye de ne pas trop regarder ma montre et ne pense qu’à mon genou, aucune douleur. J’en ai rapidement marre les jambes sont lourdes, les raisons sont simples un gros vélo pour ma part, très peu d’entraînement et le parcours est la majeure partie du parcours est au soleil. Je ralenti aux ravitos, un verre à boire, un verre sur la tête. Les kilomètres suivants s’effectueront entre 4’50 et 5’ avec accélération sur le dernier à l’envie. 46’09, 70ème temps. Au final, 2h29min55s et le genou va bien que du bonheur.

Un petit mot pour Marc qui finit en moins de 3h pour son premier triathlon CD en titubant à l’envie et qui finira sous la tente médical, chapeau.

Retour le lendemain par le train, 4h de trajet, ça me laisse du temps pour écrire mon (trop 🙂 ) long récit.

Publié dans Résultats | Marqué avec | Commentaires fermés sur Triathlon de Saintes

Triathlon de Bintan

Du côté de Singapour, Fred Dugas était aussi de sorti:

Samedi 20 mai 2017: Triathlon Olympique de Bintan (Indonésie)

Ce Week-end Triathlon sur l’île de Bintan (Indonésie) avec toutes la famille en supporter, il suffit de prendre un ferry c’est à 50mn de Singapour.
C’est un triathlon international, dans le vrai sens du terme plus de 40 nationalités, 500 participants sur le olympique.
Départ 14h : 32° et 100% d’humidité
le plus dure c ‘est de partir à la mer quand on voit la plage de départ, on a plutôt envie de commander un cocktail….
Bon natation sans combi : l eau est à 26 ° toute l année, pas le choix, je sors 18 ème, ici ça nage pas trop fort a part les australiens et les anglais.
Transition moyenne surtout je suis un peu juste en vélo je perds une vingtaine places (53 eme temps) parcours très exigeant sans moment de relâchement
en revanche en course à pieds, le fait d’avoir perdu 8kg et d’avoir enfin un entrainement régulier je reviens sur tous ces rouleurs…au final 21ème scratch et 3eme de ma catégorie.
Beaucoup de plaisir à courir dans ces conditions.
Il y a un Half Ironman fin aout sur la même île…
Moi J’y vais …

Publié dans Résultats | Marqué avec | Commentaires fermés sur Triathlon de Bintan

Versailles Triathlon Festival

 Pour sa 8ème édition, l’équipe de Versailles Triathlon a réussi une belle transformation de son événement. Au programme cette année:
– Samedi: un XS Découverte, un swim-run de 12km et des courses jeunes de 6 à 13 ans.
– Dimanche: Triathlon de la reine et du roi en format S

 Virginie Clément était sur la course de la Reine le matin, voici ses impressions:

Après avoir été arbitre la veille sur les épreuves jeunes et le XS me voici pour mon 2e triathlon en piste et pour la 1ère fois en tri, sous les couleurs du #NST !
Tout d’abord chanceuse avec le soleil qui a confirmé sa présence, ensuite une eau entre 17 et 20°C ce qui est vraiment honorable  (contre 12 au dernier swimrun);
Ensuite un départ à la corde avec une trajectoire ou je fais le minimum distance dans l’eau mais où je nagerai en 1’58/100m donc un peu en dessous (la peur de se mettre dans le rouge)
Et puis le vélo, moyenne à environ 30km/h  en tentant de drafter quelques roues malgré mon aprehension pour des petits temps recup. J’aurai pu aller plus vite mais toujours cette peur du rouge…;
Enfin la course à pied avec une moyenne de 5’09 c’était l’objectif car je ne cours plus assez et je suis donc très contente d’avoir tenu malgré un diaphragme verrouillé et des abdos en titane bref compliqué pour respirer 😅
Voilà, ce S se termine en 1h31 j’ai l’impression d’avoir fait le récit d’un IM mais il faut bien commencer 😉

Big Up à l’organisation et aux bénévoles (sans eux pas de course possible)!

1:31:17
Scratch 166e/437
Cat 42e/129
F 64e/194

 François Nicollet s’est aligné sur la course de l’après-midi:

Une semaine après l’Etang des bois, on divise les distances par 2 et on recommence!

Le Triathlon du roi était la dernière épreuve de ce week-end au Versailles Triathlon Festival.
On commence par 750m en rectangle dans la pièce d’eau des Suisses avec vu sur le château lors de la première ligne droite. Je ne suis toujours pas à l’aise dans la machine à laver, il va falloir faire des sorties à Torcy pour m’améliorer.
Ensuite, direction le circuit d’essai de Renault à Satory. Le drafting était autorisé. J’ai réussi à trouvé un bon groupe et à prendre quelques relais surtout sur la fin. Les conseils de Virginie, n’ont permis de bien gérer la courte bosse avec des passages à 25%. Après 2 tours de circuit à 37km/h de moyenne, retour au parc à vélo pour 5km de CAP autour de la pièce d’eau.

Résultat: 166/461 en 1h18min07
Les sensations étaient bien meilleures que sur l’Etang des Bois. Il faut que je travaille mon endurance jusqu’à Deauville.

 

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Versailles Triathlon Festival

L’Étang des Bois 2017

Le NST était bien présent sur le M de l’étang du Bois pour la 2ème année consécutive. 25 triathlètes se sont déchirés pour passer la ligne, se faire plaisir et souffrir. Ils sont tous passés voire même parfois avec un retour à T2 avec le vélo sur l’épaule
ENCORE des podiums pour Vélia, Elitsa, Christian en GA, week-end parfait, de la baston, de la pluie, beaucoup de vent…
Podium club : Will / Yannick / The Prez… et Titi à l’agonie en 4 avec son ombre Christian derrière et ensuite vient la GROSSE MEUTE, les chasseurs de Gazelles , visiblement tout le monde est très content…

Mention spéciale pour Damien Roehrig qui a enchaîné le S puis le M.

Les résultats des membres du club sur le S et le M.

La vidéo de l’organisation:

Les photos des membres de l’événement ici.

Voici le résumé, au cœur de l’action, de Daniel pour son premier triathlon:
Le dimanche 14 mai, j’ai effectué mon tout premier triathlon, à l’Etang des bois.
J’avais un stress énorme. Celui de décevoir mon coach ainsi que les gens qui m’entourent, et que cette première expérience, l’effort demandé, ne me plaise pas.
Petit détail : 1 semaine avant j’étais en Pologne, alors l’affûtage… et prise de poids de 3kg

Natation :
Je me mets en 1ère ligne et les 100 1ers mètres je balance les chevaux (effectivement on se monte dessus)
Arrivé à la sortie à l’australienne, je suis étonné de voir que je suis dans les 15 premiers. Je plonge pour entamer une dernière boucle de 750m. Première poisse, mes lunettes se positionnent mal et je suis contraint de nager avec de l’eau dedans. Je ne réussis pas à attraper les pieds de quelqu’un alors je nage seul de mon côté. Je sors de l’eau rapidement j’enlève ma combi mes chaussures et réalise ma transition en 28:45. Je suis alors 29ème du classement général (je m’étonne moi même je ne suis pas un nageur, vive la combi ! Haha).

Vélo :
J’avais Les chaussures clipsées sur mon vélo et accrochées par des élastiques. Je n’avais jamais essayé et tout s’est bien passé.
Super début de course, je roule je roule et la fatigue commence à se faire ressentir. Petit à petit je croise les coéquipiers du club et dans ma tête je me dis que le plus important c’est la gestion, donc je les laisse partir. Deuxième poisse, vers le 20ème km je fais tomber mon ravitaillement. Je me retrouve donc sans nourriture, très très difficile fin de vélo (1:14:47 avec t2 194ème) !

Course à pied :
Le parcours assez compliqué pour quelqu’un qui vient de la course à pied car que des faux-plat et des descentes légères dans la terre.
Les 3 1ers km ont été très difficiles. J’ai compris que je ne pourrai pas m’exprimer comme j’aurai pu le faire si j’avais été plus frais. La fatigue du vélo et le manque de nourriture étaient présents.
Vient ensuite le ravitaillement où je m’arrête légèrement. J’y prends 2 verres d’eau ainsi qu’1 verre de coca et mon énergie est revenue. J’ai commencé à accélérer jusqu’à la fin de la course.
Anecdote : j’ai croisé un Monsieur, choqué de mon allure, qui m’a demandé à combien je courrai. Je lui ai répondu 3:50 mais c’était la fin de course (chrono de 46:45 en finissant 107e de la CAP)

Super content de cette première expérience effectuée en 2:30:16. Je termine 6ème de ma catégorie et 98ème au général. J’ai hâte de pouvoir vraiment montrer mon niveau en course à pieds sur un prochain tri et en effectuant un travail plus spécifique concernant le vélo.
Ce n’était que du plaisir ! Un grand merci à toutes les personnes croisées sur le parcours, pour vos encouragement, qui remontent le moral dans les moments difficiles !

Daniel Ruet

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur L’Étang des Bois 2017

Duathlon de Meaux

Ils y étaient! Je vous laisse les reconnaître. Duathlon MEAUX - NST - 099Duathlon MEAUX - NST - 098 Duathlon MEAUX - NST - 097 Duathlon MEAUX - NST - 096 Duathlon MEAUX - NST - 095 Duathlon MEAUX - NST - 094 Duathlon MEAUX - NST - 093 Duathlon MEAUX - NST - 092 Duathlon MEAUX - NST - 091 Duathlon MEAUX - NST - 090 Duathlon MEAUX - NST - 089 Duathlon MEAUX - NST - 088Et je les laisse se raconter !!

André

Publié dans Résultats | Commentaires fermés sur Duathlon de Meaux

Triathlon de Fresnes le 26 mars 2017

le seul triathlon du 94 a eu droit à un grand soleil (mais 8° à 8h du matin) mais une petite représentation du NST, heureusement, de qualité!

20170326TriathlonFresnes-001-Animathlon 20170326TriathlonFresnes-010-Animathlon 20170326TriathlonFresnes-013-Animathlon 20170326TriathlonFresnes-016-Animathlon 20170326TriathlonFresnes-025-Animathlon

je les laisse ajouter leurs impressions. André

Publié dans Résultats | Commentaires fermés sur Triathlon de Fresnes le 26 mars 2017